Inner Light: pour une analyse nuancée des thématiques du black metal

Publié le par Manu

Voilà, c'est décidé, je crée un nouveau blog, en plus d'aigreurs administratives.

 

Deux raisons m'ont conduit à faire ce choix:

 

Premièrement je suis un sale geek. J'avais envie de comparer Overblog et WordPress et d'avoir un nouveau joujou...

 

Deuxièmement je suis un peu déçu de certains arguments récurrents de la polémique sur le Hellfest, notamment à propos du lien entre paroles et musique dans le black metal.

 

On a ceux qui se fixent sur le sens littéral des textes sans nuancer entre les groupes qui sont effectivement satanistes ou antichrétiens primaires et ceux pour qui l'imagerie surnaturelle du black metal permet d'exprimer des réalités parfois profondes de l'âme humaine (exemple ici).

 

On a ceux qui au contraire considèrent le black metal comme de la musique avant tout, et évacuent comme du folklore ou des divagations un peu immatures d'adolescents attardés les thématiques souvent morbides du black metal (exemple ici).

 

Et enfin on a ceux parmi les antihellfest qui pensent prévenir les procès d'intention en affirmant haut et fort que leurs critiques ne sont pas dirigées contre le métal mais avant tout contre la publicité que donne le Hellfest aux paroles antichrétiennes de certains groupes (exemple ici).

 

Le premier groupe me parait avoir une vision réductrice du metal, voire de l'art en général, et ignorer que si les mots ont un sens, ils peuvent même en avoir plusieurs, et que les textes souvent choquants des groupes de black metal peuvent cacher des questions beaucoup plus profondes, voire "christiano-compatibles", sur l'âme et la nature humaine que ce qu'on pourrait penser.

 

L'argumentation du second groupe me parait presque aussi insuffisante. En effet, s'il est vrai que beaucoup d'adeptes de cette musique ont tout d'abord été attirés par sa thématique nihiliste et morbide, pour ensuite se détacher de cette dernière au profit de l'élaboration musicale, il ne me parait pas tout à fait possible de complètement séparer une musique ou un courant musical des sentiments et des idées qu'il essaie d'exprimer. D'autre part, beaucoup de black metalleux affirment que la spécificité de leur musique est d'être liée à une philosophie. Si on veut initier un dialogue avec eux, la moindre des choses est de prendre leurs prétentions au sérieux et de poser nettement la question du lien entre les paroles et la musique, quitte à proposer une interprétation tout à fait différente de celle exprimée par certains textes et certaines interviews.

 

Le dernier groupe semble avoir une position plus nuancée. Mais celle-ci a du mal à me convaincre. De même que le premier, il se focalise sur certaines paroles, sans examen approfondi des thématiques du black metal et sans paraitre nuancer entre les convictions véritablement satanistes de certains groupes et l'utilisation de l'imaginaire satanique par d'autres groupes afin d' exprimer des idées beaucoup moins inacceptables. La distinction qu'il pose entre le métal en général et les groupes à problèmes parait suspecte, parce qu'elle n'est jamais explicitée: on ne sait pas trop ce qu'est le métal "acceptable" pour eux: est-ce que des groupes de death ou de black sans paroles ouvertement "cathophobes" leur paraissent acceptables, est-ce que l'écoute d'un album de Horde ou de Crimson Moonlight leur parait sincèrement plus saine que celle de tel brûlot anticlérical de Brassens...? On a plutôt l'impression qu'il s'agit d'une phrase un peu fourre-tout , d'une sorte de formule magique bien pensante, pour ne pas se retrouver coincé dans un débat contre un genre musical tout entier... Ils invoquent également le simple respect du droit, mais j'attends encore de voir le Hellfest condamné, et il m'a semblé comprendre que les organisateurs se concertaient avec les autorités de police avant de fixer la liste des groupes invités...

 

Il me semble donc urgent de poser franchement la question des liens entre l'identité musicale du black metal (puisque la plupart des groupes qui font scandale appartiennent à ce style ou en sont proches) et les excès qui sont souvent reprochés à ses adeptes à partir de l'interrogation suivante: cette musique est-elle si morbide parce qu'elle touche à des aspects dégradants ou malsains de notre intériorité, ou est-ce que son nihilisme et son antichristianisme apparents, loins d'être gratuits, expriment de façon parfois maladroite une certaine forme de grandeur dans la détresse de l'âme humaine, susceptible de l'élever et de rendre la recherche musicale propre au black metal exploitable dans une optique chrétienne?

 

Pour être franc, je n'ai ni la compétence musicale, ni la connaissance du milieu et des groupes, ni la formation disciplinaire nécessaires pour faire le tour de ces questions, mais j'ai quand même décidé d'y consacrer un blog thématique à part entière, que j'ai intitulé Inner Light, pour exprimer la recherche de sens et d'une nouvelle forme d'espoir que je crois cachée derrière la thématique morbide et nihiliste du black metal. Je n'apporterai sans doute pas les réponses définitives, mais au moins j'essaierai de poser de nouvelles questions, auxquelles peut-être des personnes plus qualifiées que moi pourront répondre.

 

Je continuerai de parler de métal sur aigreurs administratives, mais dans une optique plus personnelle, moins théorique, conforme à ce que j'ai fait jusqu'ici, afin de témoigner de ce que peut être un amateur de black metal qui essaie en même temps de vivre un cheminement spirituel sincère dans la foi catholique.

 

L'URL de mon nouveau blog: http://innerlightofblackmetal.wordpress.com/

Publié dans Metal

Commenter cet article